LE PARC NATIONAL DES PYRÉNÉES

 

 

Superficie:45707 ha dont plus de 2300 ha de réserve du Néouvielle.
Zone périphérique ou pré-parc (ne bénéficiant pas d'une protection totale): 200000 ha.
Date de création: 1967.
Régions couvertes: à cheval sur les départements des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques.
Altitude: de 1067 m à 3298 m (pic du Vignemale - point culminant des Pyrénées française).
Particularités: Limitrophe et jumelé avec le Parc National Espagnol d'Ordesa et du mont Perdu en Aragon.
Cirque de Gavarnie classé au patrimoine mondial de l'Unesco en 1998 au même titre que la région du mont Perdu.
Portes du parc: D'ouest en est, selon l'axe nord-sud des vallées du parc:
- Etsaut et col du Somport (Aspe);
- Laruns, Gabas et col du Pourtalet (Ossau);
- Arrens-Marsous (val d'Azun);
- Cauterets;
- Luz-Saint-Sauveur, Gavarnie (Luz);
- Saint-Lary-Aragnouet (réserve naturelle du Néouvielle).

 


La brèche de Roland est une porte grande ouverte sur
le Parc National Espagnol d'Ordessa et du mont Perdu.

 

Le Parc National des Pyrénées, dont sa création date de 1967, a pour vocation la protection de la faune et de la flore.

Il longe sur une centaine de kilomètres la frontière franco-espagnole tout en regroupant les territoires de six vallées (de l'ouest à l'est: Aspe, Ossau, Azun, Cauterets, Luz-Gavarnie et Aure).
Au sud, il est contigu sur quinze kilomètres avec le Parc National Espagnol d'Ordesa et du mont-Perdu et est prolongé à l'est par la Réserve Naturelle du Néouvielle.

La richesse et la diversité des espèces protégées dans le parc est importante: sur 221 espèces de vertébrés, 140 sont déclarées protégées par la loi française. On compte 71 mammifères, 119 oiseaux, 11 amphibiens, 12 reptiles, 15 poissons, 1700 plantes dont 400 espèces de fleurs endémiques et pas moins de 7000 insectes.

Aujourd'hui, le succès touristique de cette région des Pyrénées est incontestable malgré les réticences des communes lors de la création du parc: dix-sept refuges, 350 kilomètres de sentiers de randonnée balisés et jusqu'à 2 millions de visiteurs par an.

 

 

 

La faune

Le parc protège les derniers ours français qui vivent dans les vallées béarnaises, mais aussi le majestueux gypaète barbu, ou bien les très discrets coq de bruyère et desman.

Par contre, le vautour fauve s'observe aisément tournoyant au dessus des falaises ou des crêtes tout comme la marmotte que l'on rencontre très souvent dans les prairies.

La flore

La ramonde, le lis des Pyrénées, l'edelweiss, la gentiane des Pyrénées, l'asphodèle, la silène acaule, le chardon bleu des Pyrénées, la saxifrage à feuilles longues ou l'androsace des Pyrénées sont les fleurs typiques du parc national qui détient un fort taux d'endémisme.

 

Pour en savoir plus

Site du Parc National des Pyrénées

pnp.jpg (2426 octets)
 

 

Page d'accueil LES PYRÉNÉES