LA BRÈCHE DE ROLAND ET LE TAILLON

 

A 1h45 du col de Tentes (2208 m) le refuge de la Brèche de Roland ou de Sarradets (2687 m) est la première étape de cette randonnée.

Le site de la Brèche de Roland a très tôt intéressé les pyrénéistes, par sa splendeur et la proximité du cirque de Gavarnie.

Les premiers abris furent des grottes creusées ou aménagées par Russel en 1883 et par l'abbé Gaurier en 1906. Mais n'offrant qu'un confort précaire, en 1951 un projet de refuge  aux Sarradets, en contrebas de la Brèche, est soutenu par le Club Alpin Français et la Fédération Française de Montagne.
Un refuge d'une centaine de places est dessiné par l'architecte tarbais Martin qui usa d'un style audacieux: bâtiment de forme rectangulaire à étage construit en moellons et toiture à faible pente recouverte de feuilles de cuivre.
Financés par l'Etat et les collectivités locales, les travaux seront réalisés durant les étés 1955 et 1956 par l'entreprise Castells de Bagnères de Bigorre. L'inauguration eut lieu le 21 octobre 1956 par le président du Club Alpin Français: Maurice Herzog.

 

Les 250 mètres de dénivelé qui séparent le refuge des Sarradets de la Brèche de Roland sont franchis en moins d'une heure. Selon, les conditions climatiques le passage du glacier des Sarradets peut s'avérer délicat.

 

Durant cette dernière décennie les glaciers ont fondu à une étonnante vitesse par manque de jours de gel. Il faut 10 m³ de neige pour que 1 m³ de glace se forme!

En montant à la Brèche de Roland, on passe sous le verrou du glacier des Gabiétous. Autrefois ce glacier recouvrait le sentier que l'on emprunte entre le refuge et la Brèche. Aujourd'hui, il n'en reste plus que quelques plaques masquées par des éboulis.

 

La brèche (2808 m) ne doit rien à l'épée de Roland qu'il brisa sur le rocher...  Elle reste un passage privilégié à travers la muraille qui sépare la Bigorre du Haut-Aragon.

La première mention de ce passage remonte à 1572. Il figure aussi sur la carte de Labaña éditée vers 1610.
La muraille orientale conserve un inscription datée du 29 août 1828 et qui mentionne le nom des personnes ayant accompagné la duchesse de Berry (femme du second fils de Charles X qui tenta en 1832 de soulever la Vendée contre Louis-Philippe, au profit de son fils) lors de son ascension en chaise à porteurs!

Les contrebandiers ont régulièrement fréquenté ce passage et l'avaient aménagé en creusant des marches dans la rude montée du passage des Sarradets. Ils transportèrent, entre-autre, des pendules françaises et l'orgue de barbarie de la Casa del Señor de Fanlo!
Les bergers espagnols franchissaient aussi la Brèche pour profiter de la richesse des pâturages français.

 

Vu du versant espagnol, le paysage ressemble à un désert minéral avec les pierres et les rochers qui tombent dans la gorge de Cotatuero.
Le versant nord par contre, étant moins exposé au soleil, permet de conserver la neige et la glace pratiquement toute l'année.

Passer la brèche par beau temps est un grand plaisir pour le randonneur. Mais parfois, même durant la belle saison, la neige, le vent, l'orage... peuvent rendre la progression très risquée voire impossible.
En Hiver, il est difficile d'imaginer les conditions climatiques extrêmes qui y règnent.

 

La Brèche de Roland domine le célèbre cirque de Gavarnie qui est noyé, ici, dans une mer de nuages...

 

Depuis la Brèche, le sentier oblique à l'Ouest pour poursuivre l'ascension vers le Taillon.

La complexité géologique du site offre des couleurs de roches qui soulignent le relief.

 

A peu près à mis chemin entre la Brèche de Roland et le sommet du Taillon (au fond); le quatrième sommet de plus de 3000 mètres fut gravi en 1792 par le militaire cartographe espagnol Heredia. Le Doigt de la Fausse Brèche est un point remarquable pour les randonneurs.

 

Du Taillon (3144 m), le paysage se dévoile totalement sur 360°: vallée des Especieres et le cirque de Gavarnie au nord et au sud , le Vignemale, le Balaïtous, la Sierra Tendenera et le Gabieto..

Le canyon d'Ordesa vers le Sud se remarque par l'empilement des strates de calcaire qui ont été entaillées par les glaciers et l'eau.

 

 

 

Page d'accueil LES PYRÉNÉES