LA SIERRA DE GUARA

 

La sierra de Guara se situe en Aragon sur le versant sud des Pyrénées aux portes de Huesca et est classée depuis 1991 sous la dénomination de "Parc de la sierra et canyons de Guara".

Le paysage est typiquement méditerranéen et le climat est continental; l'altitude et la nature du sol n'autorisent qu'une végétation parfaitement adaptée à la sécheresse.
La population y est faible car l'exode s'est fait vers les villes dans les années 1950. Les derniers paysans tentent de vivre sur ces terres arides de l'élevage ou de la production d'amandes. Cette dernière est en train de supplanter celle des olives.

Pas moins de 170 espèces d'oiseaux peuplent cette région. Pour se reproduire, les rapaces trouvent des refuges sur les falaises. Le plus abondant est le vautour fauve mais le gypaète barbu qui est plus difficile à observer, car il est farouche, y séjourne également. Ce dernier constitue une population de huit couples reproducteurs qui ont élu domicile dans les sites les plus reculés et inaccessibles: cette colonie, la plus importante d'Europe, représente un dixième de la population pyrénéenne.

 

Ce massif calcaire est caractérisé par les nombreux canyons et gorges qui le sillonnent. Il faut également remarquer le nombre important de grottes et de gouffres qui s'y trouvent.

L'art rupestre est remarquablement représenté dans le bassin du río Vero. De Lecina à Alquézar pas moins de soixante-deux grottes ou cavités ornées ont été découvertes il y a moins de vingt ans.
Ces peintures sont le signe des premières manifestations artistiques des hommes qui peuplaient cette région de 40 000 ans à 1 500 ans avant J. C..

 

Pour cette région très pauvre une aubaine s'offre à elle: ces gorges profondes sont  le paradis du canyoning, depuis que des français ont lancé cette pratique il y a quelques années. Mais cette activité ne fait vivre les locaux que durant deux mois dans l'année.

 

Le village d'Alquézar dont son nom remonte à l'époque musulmane est entouré d'amandiers et d'oliviers. Il se situe au nord-est de Huesca à proximité du río Vero.

Ce village réhabilité a su se reconvertir dans le tourisme et est le point de départ pour de nombreuses randonnées ou pour pratiquer du canyoning dans les gorges du río Vero.
L'été, la surpopulation touristique y est très importante et il est plus agréable de le visiter au printemps ou à l'automne.

 

La forteresse fut l'objet de conquêtes et de reconquêtes entre maures avant de basculer en 1067 sous les assauts du catholique Sancho Ramirez.
De la partie arabe, il ne reste plus que les vestiges d'une tour carrée au sommet du piton rocheux sur lequel est juché l'ensemble du château.
Alquézar comprend encore aujourd'hui une forteresse, dotée d'une double ceinture de remparts, une église avec un retable du XVIème siècle et une collégiale consacrée en 1099 avec son cloître trapézoïdal du XI et XIIème siècle. Pour le reste, les maisons de la plaza Mayor datent du XVème siècle.

 

 

 

Page d'accueil LES PYRÉNÉES