LE COL DU SOULOR

 

Le val d'Azun assure la liaison entre la vallée du Gave de Pau en Bigorre et celle de l'Ossau en Béarn par les cols du Soulor et de l'Aubisque.

 

Cette vallée est remarquable non seulement par la splendeur de ses paysages, mais également par la conservation de l'habitat de ses villages, groupés autour de leur église romane comme à Arrens ou à Aucun.

 

Les granges foraines (bordes), sont situées dans les prés de fauche et les granges-étables étaient conçues pour loger huit à dix vaches ou le troupeau de brebis.

En altitude elles étaient utilisées durant la belle saison puis l'hiver elles étaient abandonnées: le berger redescendait dans son village avec son cheptel.

 

Du sommet du col du Soulor (1474 m), vers l'est, une vue d'ensemble sur le val d'Azun avec le versant nord de la vallée sous la neige.

 

Par le versant ouest,  il est possible de redescendre soit sur Arbéost puis sur Ferrières, ou bien de continuer à monter en direction du col de l'Aubisque (1709 m) pour redescendre par Gourette, Eaux-Bonnes et enfin la vallée d'Ossau.

L'Aubisque tire son nom de "l'aubiscou": une graminée appelée aussi carex. Cette dénomination prouve l'importance du pastoralisme dans cette région.

Cette "Route Thermale des Eaux-Bonnes à Luchon" passant par l'Aubisque et le Soulor fut décidée le 8 mai 1860 par décret impérial. Un grand chantier s'en suit: il fallut la percer en corniche et sous tunnel dans la roche au dessus du cirque du Litor, alors que le sentier initial allait par les cabanes au fond du cirque.

 

Le fromage est une tradition millénaire et est un produit qui fait partie d'un secteur économique important dans les Pyrénées. Essentiellement il est de lait de brebis.

Le col du Soulor était réputé, autrefois, pour le fromage que les bergers fabriquaient durant la saison estivale. De nombreux saloirs étaient répartis sur les pâturages et permettaient l'affinage des fromages. Aujourd'hui, cette production artisanale a été abandonnée face à la facilité du transport du lait vers la vallée.

D'autre part, le fromage de chèvre connaît un récent renouveau dans d'autres régions des Pyrénées. Les agriculteurs ont diversifié les techniques sans pour autant renier la tradition.
Quand au fromage de vache il ne date que du début du XXème siècle et particulièrement dans les vallées catalanes où il vint compenser la crise agricole qu'avait provoqué le phylloxéra à la fin du XIXème siècle.

 

 

Page d'accueil LES PYRÉNÉES